Lou, en plein coeur

Un documentaire de François Gonce

Lou Boland a marqué de son empreinte la saison 9 de The Voice Belgique, une des émissions télévisées les plus populaires de Belgique francophone. Le jeune artiste s’est révélé aux yeux d’un large public, qui l’a plébiscité jusqu’au stade des demi-finales. Ce succès, Lou le doit autant à son profil touchant qu’à son talent singulier. Ce jeune homme aveugle et autiste est atteint d’une malformation cérébrale, mais il est aussi un musicien autodidacte et un chanteur touche-à-tout brillant, qui vit pour et par la musique.

A 23 ans, Lou est à un moment-charnière. Alors que son père rêve qu’il soit reconnu comme un artiste et qu’il puisse en vivre, avant d’être « l’handicapé de service », cette évolution dépendra non seulement de son succès auprès du public mais aussi de sa propre progression personnelle – semée d’embûches – vers plus d’autonomie. Lou reste en effet encore très dépendant de ses deux parents, tous deux très investis mais aussi inquiets pour l’avenir de leur fils. L’enjeu de pouvoir vivre de son art dépasse la seule ambition artistique, c’est un défi existentiel pour Lou et ses proches.

RÉALISATION François Gonce

DURÉE 52 min.

ANNÉE Sortie 2022

Produit par RAYUELA PRODUCTIONS en coproduction avec la RTBF et SHELTER PROD, avec le soutien de SCREEN.BRUSSELS, de Taxshelter.be, de ING, et du tax shelter du gouvernement fédéral de Belgique

Parler du handicap pour une société plus inclusive

« Un monde sans Lou serait un monde plus triste, plus gris. Le monde avec lui pose plein de questions de société que nous n’avons peut-être pas encore réglé », écrit son papa Luc Boland sur le site de la Fondation Lou. Il n’y a pas meilleur résumé de ce que le documentaire va nous montrer: la luminosité du Lou, son authenticité désarmante, son talent, mais aussi les questions de société qui découlent de son état d’être si particulier. Comment parvenir à être reconnu comme un artiste avant d’être catalogué comme handicapé, dans une société encore très mal à l’aise avec la différence ? Comment pouvons-nous changer notre regard sur les personnes hors normes ?